Le Barzoï ou Lévrier russe

Le Barzoï est connu pour ses origines arabes. Son nom provient du russe Psovaya Borzaya qui signifie “rapide à poil long”. Cette race ancienne de lévriers serait issue de croisements entre plusieurs races de lévriers orientaux, comme le Sloughi ou le Tazi, et la race de chiens Laïka, une sorte de Spitz russe. Les premières mentions écrites du Barzoï remontent au XIe siècle. D’abord présent dans plusieurs cours du nord de l’Europe, il aurait été introduit en Occident à partir de la fin du XIXe siècle, vraisemblablement dans les années 1870, avant de se reproduire plus massivement en Angleterre et aux États-Unis. Le Barzoï est également célèbre grâce au Grand Duc Nicolaï Nicolaïevitch Romanov ; amateur de chasse, il en possédait une meute importante. Malheureusement, la race fut presque éradiquée de Russie lors de la Révolution russe. Toutefois, son introduction antérieure dans d’autres pays d’Europe a permis de le sauver.

Le Barzoï se caractérise par une robe tachetée et de longs poils ondulés. Grand et fort, il peut mesurer 80 cm de haut et peser jusqu’à 48 kg.